Accueil

La Fondation est née de la volonté et de la générosité de Monsieur Baxter Ricard et de Madame Alma Ricard. Leur vision s’inscrit dans un attachement profond à la communauté francophone et canadienne, dans le sillage des pionniers qui ont édifié le pays.

Après la mort de Baxter Ricard en 1993, Madame Alma Ricard a créé la Fondation qui porte leur nom et qui encourage les Canadiens français à aller de l’avant et à préserver leur identité tout en participant à la mosaïque culturelle du Canada.

« La Fondation Baxter & Alma Ricard offre à des Canadiens français vivant en situation linguistique minoritaire l’occasion d’obtenir une éducation de haut niveau, dans les meilleures institutions du monde, sans pour autant s’endetter »  ~  Alma Ricard

baxterLa famille de Monsieur Baxter Ricard est établie à Sudbury dans le nord de l’Ontario depuis le début du XXe siècle.

Les Ricard sont des pionniers de la région de Sudbury. Le père de Baxter, Félix Ricard, grand défenseur des droits des francophones de l’Ontario dans le domaine de l’éducation, a réalisé des gains importants pour les francophones.

Baxter Ricard a pour sa part fondé des postes de radio bilingues, puis s’est intéressé à la télévision par câble. Il a créé avec ses associés le plus important réseau de communications — radio, télévision et câblodistribution — du nord-est ontarien. Avant sa mort, en 1993, il a vendu toutes ses entreprises et décidé avec son épouse, Alma Ricard, de créer la fondation qui porte leurs noms.

 

almaNée à Montréal en 1906 de la grande famille des Vézina.

En 1937, elle se rend à Sudbury où elle obtient un emploi à la quincaillerie Ricard. Elle épouse Baxter Ricard en 1940.

Elle devient l’inséparable compagne de Baxter Ricard en prenant part activement à toutes leurs entreprises et plus particulièrement celles dans le domaine de la radio, de la télévision, de la câblodiffusion. Elle fait partie de la direction de Northern Cable Holdings Ltd. et de Sudbury Broadcasting Corporation. Elle appuie et seconde également son époux, Baxter Ricard, dans de nombreuses organisations communautaires et charitables de la région de Sudbury.

Suite à la vente des entreprises en communication, Baxter et Alma Ricard créent une fondation vouée à recueillir des dons pour fins caritatives.

Avant sa mort en 1993, Baxter Ricard confie à son épouse le soin de disposer de leurs biens et de diriger la Fondation.

Celle-ci poursuit cette tâche avec dévouement en accordant des dons substantiels à divers hôpitaux et établissements d’enseignement dont l’Hôpital St. Michael de Toronto, l’Hôpital Général de Sudbury, le Collège Cambrian et l’Université de Sudbury. Elle siège également au conseil d’administration de certains hôpitaux dont l’Hôpital Général de Toronto.

En 1998, Alma Ricard avançait une somme considérable à la Fondation Baxter & Alma Ricard afin de promouvoir la poursuite d’études avancées et d’en faciliter l’accès aux étudiants méritants.

Madame Alma Ricard réalise ainsi le rêve qu’elle partageait avec son époux : celui d’appuyer d’ambitieux étudiants dans la poursuite de leurs rêves.

L’Université Laurentienne de Sudbury a manifesté sa gratitude en lui décernant un doctorat honorifique en reconnaissance de son geste magnanime. En 1999, l’Université d’Ottawa lui décernait également un doctorat honorifique et l’Assemblée parlementaire de la Francophonie lui décernait le grade de Chevalier dans l’Ordre de la Pléiade, Ordre de la francophonie et du dialogue des cultures. Elle a été nommée officier de l’Ordre du Canada en avril 2000 et a reçu sa décoration des mains de la Gouverneure générale, S.E. Madame Adrienne Clarkson, le 13 septembre 2002.

Madame Alma Ricard est décédée à Sudbury le 2 juin 2003.